Traiter la pelouse

Sommaire

Votre gazon peut se voir attaquer par des insectes ou par des maladies :

  • Larves de hannetons, ver fil-de-fer, fourmis rouges, pyrales des prés… Les insectes peuvent être nombreux à trouver refuge dans votre gazon. Certains s’attaquent aux racines, d’autres préfèrent les feuilles.
  • Les maladies qui menacent votre pelouse sont essentiellement :
    • Le mildiou (ou taches de monnaie) : la cause en est souvent un sol acide, mal drainé, trop arrosé.
    • Le fil rouge, responsable de brins rouges entre les tiges d’herbe.
    • Les ronds de sorcières, provoquées par des champignons.
    • La rouille, pustules rouge-orange…

Mais, il y en a bien d’autres et les identifier n’est pas toujours facile, en cas de doute demandez l’aide d’un spécialiste.

Trouvez un pro

Voici toutes les solutions pour traiter son gazon contre les maladies et les nuisibles.

1. Traitez chimiquement votre pelouse

Application du traitement

Sélectionnez le produit selon le type de problème identifié.

Avant d’appliquer le produit :

  • Tondez votre pelouse.
  • Lisez attentivement les notices d’emploi accompagnant le produit.
  • Attendez que votre pelouse soit sèche ; dans l’idéal, elle doit le rester 8 h au-delà du traitement.

Appliquez le traitement sur les zones atteintes :

  • Diluez le produit comme préconisé :
    • S’il est liquide, la dose est exprimée en litre par litre d’eau.
    • S’il est solide, la dose est exprimée en gramme par litre d’eau.
  • Répandez le produit :
    • soit à l’aide d’un arrosoir équipé d’une rampe d’arrosage ;
    • soit en utilisant un pulvérisateur de jardin.

Conseil : procédez en l’absence de vent.

Mises en garde

  • Ces produits sont toxiques : équipez-vous en conséquence, gants et masque en cas de pulvérisation.
  • Optez pour cette solution en dernier recours, pour un envahissement important et qui perdure.
  • N’en abusez pas ! Pour votre santé et pour celle de l’environnement, et privilégiez toujours les solutions moins chimiques lorsqu’elles existent, même si elles ne sont pas aussi radicales.

2. Luttez contre les insectes et leurs larves

Voici 3 exemples de parasites fréquemment rencontrés dans les pelouses résidentielles, les solutions proposées vous permettent d’éviter l’utilisation d’insecticides.

Cas des vers blancs

  • Symptôme : le gazon jaunit.
  • Traitement préventif : effectuez un apport de potassium en automne, aérez le sol.
  • Traitements curatifs :
    1. Répandez sur votre pelouse de la terre diatomée, insecticide naturel constitué de membranes de silice en provenance d’algues microscopiques, à raison de 10 kg/100 m².
    2. Sinon, arrosez avec un mélange eau et poudre de pyrèthre, qui est une plante herbacée contenant un insecticide naturel.

Cas de la pyrale des prés

  • Symptôme : des plaques jaunes apparaissent en début d’été, les chenilles de papillons blancs mangent les tiges du gazon.
  • Traitement préventif : aérer la pelouse.
  • Traitements curatifs :
    1. Traitez avec de l’eau savonneuse à raison de 25 ml de savon liquide pur dans 4 litres d’eau, une fois par semaine pendant plusieurs semaines.
    2. Traitez avec Bacillus Thuringiensis à raison de 10 g/10 L d’eau.
    3. Utilisez des bulbes d’ail mixés à raison de 100 g/10 L d’eau en décoction.
    4. Épandez de la cendre de bois ou de la chaux pour étouffer les chenilles.

Cas de la punaise des céréales

  • Symptôme : des taches jaunes apparaissent, la punaise aspire la sève des graminées ; écrasées, elles émettent une forte odeur, facilement identifiable !
  • Traitement préventif : retirez le chaume de la pelouse, pratiquez une aération régulière, limitez l’apport d’engrais.
  • Traitements curatifs :
    1. Vaporisez de l’eau savonneuse sur votre gazon tous les jours pendant 2 semaines.
    2. Versez sur votre pelouse un mélange d’eau, de cendre et de chaux.

Cas particulier : le ver de terre

Ne combattez pas le ver de terre, car ce n’est pas un ennemi :

  • Il contribue à l’aération de votre gazon en creusant ses petites galeries.
  • L’éliminer ne vous garantit pas l’éloignement des taupes si existantes, elles ne feront que multiplier leurs taupinières pour trouver leur nourriture.
  • Et puis, leurs tortillons de terre sont-ils vraiment gênants ?

3. Luttez contre les champignons

Des champignons microscopiques peuvent attaquer votre pelouse et provoquer des maladies cryptogamiques : l’herbe se décolore et dessèche.

Même si certains produits curatifs ou systémiques s’annoncent efficaces, des gestes simples et non menaçants pour l’environnement vous aident à combattre ces champignons :

  • L’excès d’humidité est souvent responsable de la prolifération des champignons : veillez à ne pas arroser votre gazon à outrance.
  • Une bonne fertilisation peut venir à bout de ces maladies.
  • Nettoyez vos outils après usage, l’idéal est de les désinfecter en les nettoyant avec un chiffon imbibé d'alcool à 90° ou à brûler.
  • Ramassez l’herbe et brûlez-la ou profitez de la collecte des résidus verts de votre ville.

Attention : avant de brûler votre herbe coupée, vérifiez auprès de votre mairie qu'aucun décret n'interdit cette pratique dans votre ville !

4. Entretenez votre pelouse

Une pelouse saine et bien entretenue combat le développement des parasites. Tonte, arrosage, désherbage, fertilisation, défeutrage, carottage, autant d’interventions qui contribuent à son bon équilibre.

Ces pros peuvent vous aider